L'IMPÉRIUM

Vos Orgas: 

Sam
Jules


L'histoire de l'Imperium

Le monde est séparé entre deux grandes puissances. D'une part l'empire de Napoléon règne en maître sur les airs grâce au développement d'une importante flotte de Zeppelins.
Le royaume d'Angleterre a suivi le développement de l'armée napoléonienne afin de ne pas perdre la guerre en cours. La flotte anglaise a fortement grandit et les navire se sont dotés de machines de tir antiaérien.
Le développement économique, industriel et scientifique a pris une importance extrême sur ce conflit. Les scientifiques de tous milieux sont recrutés dans chaque camp. Les usines tournent à plein régime afin de supporter l'effort de guerre. Les terres sont dévastées par le conflit, que ce soit pour les ressources ou par les zones de guerre.

En savoir plus !



Les factions de l'impérium

Le monde est scindé en deux. Seuls quelques lieux sont préservés de ce conflit.

L'Empire Napoléonien : 

 Géographie : 

L'Empire français s'étend de Brest au détroit de Béring. Les bords de la méditerranée et une partie de l'Afrique noire plient le genou face à l'aigle impérial. Grâce à sa position en Europe, la France profite de toutes les ressources possibles, mais est isolée, car les océans appartiennent à l'Angleterre ce qui handicape grandement les échanges entre la France et ses colonies. 

Vie sociale :

 Être français c'est servir le pays. Napoléon 1 er, pour s'assurer une position forte en France, fait bénéficier aux citoyens français de tous les bienfaits de la culture, de la connaissance et des richesses de l'Empire. Le citoyen français touche une rente à vie et ce sont les habitants des pays colonisés qui produisent et travaillent pour le bien de la population. Il existe néanmoins une hiérarchie. L'Empire est avant tout une grande armée et les militaires ont le pouvoir sur tous les organes de l'état. Le premier devoir d'un français est d'être prêt à donner sa vie pour l'Empire. Peu importe le citoyen, le voilà conscrit, il bénéficie d'un entraînement militaire mensuel, et même d'une spécialisation s'il se montre capable. L'empereur déléguant à ses ministres, les ministres aux maréchaux, les maréchaux aux généraux et ainsi de suite. Le civil devant profiter de sa rente et ne pas faire de vague, seuls quelques grands esprits scientifiques ayant grâce aux yeux de l'Empereur arrivent à vivre hors de ce système. Pour s'enrichir au-delà de la rente annuelle, il n y a qu'une carrière, militaire. Pour les populations colonisées c'est tout autre. La noblesse des pays conquis a généralement gardé sa place et ses privilèges si bien-sûr elle a juré fidélité à l'Empereur. Pour le peuple c'est une méritocratie qui dépend du gouverneur local. La plupart des civils travaillant sans relâche pour le bien des citoyens français. Le rêve de tout homme ou femme est de devenir citoyen français. Pour maintenir tout cela en ordre un code législatif très dur a été mis en place et l'armée excelle à le faire respecter. Tout manquement à la loi impériale vaux en premier lieux à une déchéance de nationalité. « Être français est un devoir non pas un droit » Napoléon 1er . - Les habitations : Sous l'impulsion d'Haussmann, l'architecture française est totalement revue. Cela commence par les grandes villes. De grands et imposants bâtiments très hauts permettent aux zeppelins d'y accéder en vol.  Pour les grandes villes d'Europe la révolution architecturale est en marche. Par contre dans les campagnes on se rapproche du Moyen Âge. Dans ces paysages ruraux, où les dirigeables viennent trouver refuge, les champs et les forêts dénotent des tours d'acier. 

Mode vestimentaire : 


Les français sont au summum de la mode mondiale. Les tenues se rapprochent pour les femmes des tenues romaines revues au goût du nouvel Empire. Les hommes portant des uniformes très stricts ou des queues de pie. Le plus distingué étant de porter un masque de protection laissant penser que la personne revient des Amériques 

 Armement : 

Les citoyens français ont tous droit au port d'armes, les civils étant limités aux armes de poing. L'utilisation d'arme à cartouches est très prisée dans tout l'Empire. Les plus aisés n'hésitent pas à arborer des armes automatiques aux décorations les plus folles. 

Dates clefs : 


Automne 1812 La Russie semble à portée mais contre toute attente Napoléon décide de prendre à droite et de partir vers le sud. Laissant quelques troupes en Pologne pour défendre ses arrières il fonce sur l'Europe centrale. Il arrive chez son beau-père l'archiduc Ferdinand et établit ses troupes pour l'hiver.

 Hivers 1813 La grande armée prend un repos bien mérité. A la fin de l'hiver Napoléon 1 er poste des troupes à la frontière sud de l'Autriche et dès que le temps devient plus clément avance ses troupes vers la Grèce prétextant venir en aide aux populations opprimées par l'Empire ottoman. 

Printemps 1813 L'Empereur, après une intense campagne de 3 mois entre dans Athènes victorieux. L'armée autrichienne ouvre un second front aux nord des positions Ottomanes. Rapidement la principauté de Grèce est créée et donnée en régence à Klemens Wenzel von Metternich.

 Été 1813 L'Empereur repousse les ottomans de l'autre côté du Bosphore et propose un traité de paix à Mahmûd II. Ce dernier l'accepte n'ayant que peu de troupes suite à sa guerre contre les russes puis celle contre les français.

 Automne 1813 L'Empereur a lui aussi des problèmes de troupes, et invente la légion étrangère. « Tout homme étranger se mettant au service de la France pour une durée de 15 ans se verra donner le titre de citoyen français ainsi que des terres conquises à l'ennemi. ». Grâce à cette petite phrase les troupes françaises garnissent leur rang. 

Hiver 1813/1814 L'Empereur retourne à Paris pour gouverner. Il laisse l'armée à ses maréchaux. Les premiers bataillons de légionnaires sont répartis sur la frontière Est de l'Empire.

 Printemps 1814 Les premiers zeppelins volent au-dessus de Paris. Les légionnaires construisent des forteresses tout le long de la frontière. 

Eté 1814 L'Angleterre tente une incursion par la Hollande. Des recrues parisiennes et de l'Est de la France remontent en urgence et stoppent l'avancée britannique. Les troupes stationnées en Pologne viennent repousser les anglais à la mer.

 Automne 1814 Rumeur d'une alliance russo-britannique.

 Hivers 1814/1815 La Russie attaque la partie Est de l'Empire français. L'armée russe se heurte à une défense solide de la part de la légion étrangère française. Peu de soutien de la part des anglais. Printemps 1815 La grande armée arrive au secours de la légion. Les anglais se joignent au combat. Pour la première fois des zeppelins sont engagés sur le champ de bataille. Ces zeppelins servent de transport de troupe, d'éclaireur et de bombardier.

 Automne 1815 Napoléon 1 er est devant Moscou. Après près de 6 mois de guerre, Alexandre 1er dépose les armes. Les troupes anglaises se réfugient à Saint Petersburg pour embarquer dans des bateaux arrivées à la hâte depuis l'Angleterre. Napoléon 1 er les fera bombarder par ses zeppelins plongeant nombre de soldats dans les eaux glacées. 

Hivers 1815/1816 L'Empereur rentre en France accompagné de ses légionnaires. Il laisse une fois de plus à ses maréchaux le soin de pacifier la zone conquise. 

Printemps 1816 Depuis Dunkerque et Calais l'Empereur lance une tentative d'invasion de l'Angleterre en envoyant des zeppelins remplis de légionnaires sur Londres. Contre toute attente, la population civile, au prix de milliers de morts repoussera l'assaut mettant ainsi fin à l'expansion française en Europe.

1816/1825 Napoléon fortifie ses positions en Europe. Il essayera de prendre pied en Angleterre par deux fois mais faute d'une marine efficace n'y parviendra jamais. Il se concentre alors sur le bassin méditerranéen et, grâce à l'appui des restes de l'Empire ottoman, envahit les pays côtiers. Même si la guerre ne se fera plus sur le continent européen, anglais et français ouvrent des fronts en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. 

 1826 Un zeppelin français traverse l'Atlantique, démontrant au monde que la France peut maintenant aller partout dans le monde. Les français ont du mal à se faire des alliés en Amérique du Nord. 

1829 Des accords sont signés avec le Mexique et permettent à la France de prendre pied en Amérique. 

1830 Le chef indien Sitting bull lance l'idée d'un cessez le feu entre la France et l'Angleterre. 

1832 Les accords d'Ottawa sont signés entre la France et l'Angleterre qui déposent les armes pour un temps.

L'Empire britannique :


 Géographie : 


Au-delà de l'île de Bretagne, l'Angleterre a des comptoirs dans les ports des 5 continents. Elle profite donc d'échanges internes et d'un approvisionnement quasi illimité de ressources. 


Vie sociale :


Le peuple est tout entier tourné vers le Roi et la couronne. La grande et la petite noblesse partage le pouvoir avec une chambre d'élus du peuple, ces deux chambres prennent et entérinent les décisions pour l'Empire, et cherche au mieux à appliquer la parole du Roi. La noblesse bénéficie de beaucoup d'avantages et reste propriétaire de la terre. Les gens vivant sur ces terres payant un "loyer" pour y vivre. Dans les colonies, les terres s'achètent et une caste de nouveaux propriétaires terriens voit le jour. Ils s'enrichissent grâce au commerce et ce sur le dos des populations locales. Les basses classes de la population anglaise vivent dans le dénuement, le fossé entre la bourgeoisie et le peuple est énorme. L'esclavage est interdit, mais les conditions de vie des autochtones des colonies s'en rapprochent dangereusement. En ces temps de guerre il est néanmoins impossible de trouver un citoyen anglais qui ne soutient pas la couronne ou ne crache sur l'aigle impérial. 


- Les habitations : 


Les villes anglaises sont constituées d'hôtels particuliers et de maisons, pour ce qui est des grands centres villes. Les quartiers pauvres se développent autour des manufactures. Depuis les attaques de Londres, les villes n'augmentent plus en hauteur les murs s'élargissent et se garnissent de protections anti-aériennes. - Mode vestimentaire : Nous sommes à l'heure des grandes et petites inventions. Tout le monde porte de petits gadgets plus ou moins utiles et plus ou moins coûteux. Les femmes portent de grandes robes, au col étroit et les hommes des chapeaux haut-de-forme. Plus le chapeau est haut plus l'homme est riche ! Les basses classes vont tête nue ou arborent des casquettes. Il est à noter que les militaires hommes comme femmes, portent volontiers leurs uniformes en toutes occasions. 


 2 - Armement : 


Le port d'arme est autorisé à la noblesse et aux militaires, mais interdit à tout le reste de la population. L'épée reste l'arme de prédilection des nobles et des officiers. Les militaires eux apprécient les fusils, les pistolets et autres armes de corps à corps. Depuis peu on voit arriver sur le champ de bataille des armes automatiques qui pour le moment équipent surtout des unités d'élite. Les armes de tir fonctionnent soit par un mécanisme à vapeur pour les plus communes soit par des cartouches à percussion pour les armes plus complexes. Les cartouches permettant d'avoir des projectiles plus rapides et précis. 


 Dates clefs :


 1773 Le Second Empire Britannique est en effervescence. La Royal Navy occupe la totalité des mers du globe. 

1778 La première colonie est installée en Australie. Assurant les revendications anglaises sur ces terres. Elle est d'abord utilisée comme colonie pénale. 

1788 La première cité australienne est installée sous le nom de Melbourne. De nombreux colons s'y installent. Les ressources trouvées permettent le rapide développement de cette colonie.

 1792 Les îles adjacentes subissent le même sort. L'Angleterre étend son Empire à la NouvelleZélande, l'Indonésie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Malaisie et les Philippines. Les nombreuses ressources apportées par ces colonies permettent à l'Empire britannique de grandement améliorer ses forces maritimes comme terrestres.

 1805 La Royal Navy fait preuve de ses capacités lors du blocus de Trafalgar ce qui pousse Napoléon 1 er à diriger ses recherches sur les zeppelins. 

1811 Le Prince George IV devient régent du royaume car George III, son père est sujet à un grand mal lui causant cécité et forts rhumatismes ainsi qu'une démence certaine.

 1814 Un Espion Écossais fournit les plans d'une nouvelle arme française à la Couronne britannique ainsi que des gravures et revues de presse sur cette arme. L'Angleterre initie des recherches sur des armes permettant de contrer le zeppelin. Un débarquement est lancé en Hollande, mais il est repoussé. En fin d'année l'Angleterre et la Russie forment une coalition. Des troupes coloniales sont envoyées sur le front russe. 

1815 En début d'année, les russes lancent un assaut sur l'Empire français ignorant les nouvelles fortifications. L'assaut est repoussé. Les troupes anglaises n'étant pas équipées pour un hiver aussi rude sont rappelées. À la fin du printemps, des messages de la part des russes font traces de leur perte de territoire ainsi que des effets des zeppelins français sur le champ de bataille. Le temps d'organiser les secours, ceux-ci n'arrivent qu'en mois de juin. Les troupes françaises ont déjà trop avancé et l'appui apporté par la nouvelle aviation napoléonienne met à mal les efforts de la coalition. En automne, la Russie capitule et les troupes Anglaises se replient à St Pétersbourg pour embarquer. La ville est bombardée par les zeppelins et les barges annihilées. 

1816 L'Angleterre subit un débarquement depuis des zeppelins de légionnaires français en plein cœur de Londres. Un message du Prince-régent George IV est publié et distribué à la hâte dans tout le Royaume-Uni incitant les habitants à prendre les armes. En trois semaines et malgré les bombardements et appuis des zeppelins, l'armée française est défaite entre autre grâce aux premiers tests des armes anti-aériennes. La retraite leur est coupée par la Royal Navy. 

1819 La totalité des États d'Amérique du Sud ne subissent plus aucunes pressions espagnoles ou portugaises. Ils en profitent donc pour former une entente défensive avec l'Angleterre. 

1821 La succession du Roi George III se fait suite à son décès. George IV devient Roi d'Angleterre. 

1825 Le front migre de l'Europe à l'Afrique, au Moyen Orient et en Asie. 

1830 Le roi George IV meurt, son successeur William IV prend le trône.

 1830 Le chef indien Sitting bull lance l'idée d'un cessez le feu entre la France et l'Angleterre.

 1832 Les accords d'Ottawa sont signés entre la France et l'Angleterre qui déposent les armes pour un temps. 

1837 Le roi William IV meurt dans son lit, La reine Victoria prend la succession jurant la perte de Napoléon et songe revenir sur les accords d'Ottawa.


Trois Grandes Factions neutres 

sont ressortis lors du conflit opposant la France à la couronne Britannique.

La première étant les Nations Libres. 


Les ressources présentes sur leurs territoires, leurs cultures hétéroclite et leurs récentes découvertes par rapport aux autres régions en font un territoire de convoitise. Les Natifs à l'est commercent avec les Européens tandis que ceux de l'Ouest ont formés de très bons contacts avec les Nations Asiatiques, leurs valeurs communes les rapprochant, ainsi que leurs intérêts.


L'Empire Ottoman,


 Bien plus faible que ce qu'il n'a jadis été est quant à lui épargné de ce conflit par l'accord de paix que l'Empereur Mahmûd a conclut en été 1813 avec Napoléon 1er. Ce traité lui ayant assuré une stabilité des frontières ainsi que l'acquisition de l'Egypte, dernièrement conquise par Napoléon, contre un apport mensuel en matériel militaire.


Pour finir, 

sous l'égide de

 l'empire du Japon et la dynastie Quing,

 les pays d'Asie ont formés une alliance défensive. L'empire Japonais a imposé à chaque pays de pousser ses recherches scientifiques afin de ne pas se faire devancer par les deux puissances majeures et craindre pour leurs frontières. L'empire chinois quand à lui fournit matériel et hommes aux états du Pacte le nécessitant. La Couronne britannique reçoit régulièrement des provisions de la part du pacte en échange de la libération des colonies asiatiques. 

Depuis l'ouverture du portail


17 Juillet 1837 découverte d'un passage vers un autre monde.

Depuis la découverte d Eormengrund,

France : 

Après avoir cru que la mission envoyée à travers le portail était perdue, la France s'est préparée à la guerre, persuadée qu'une puissance étrangère était à l'origine de ce désastre.

Au retour des survivants une enquête pour trahison et complot est lancée à l'encontre du ministre de la santé ; le docteur Moreau. Faute de preuves et de témoignage direct il ne restera qu'une suspicion.

Le Docteur Moreau démissionnera et rejoindra sa maison en suisse par la suite.

Les membres de l'expédition survivants sont quant à eux tenus au secret. 

Mr d'Assezat  eu des funérailles nationales, l'empereur était présent.

Officiellement il est mort dans l'accident du zeppelin.

Alan Qaterman citoyen anglais vivant en France est nommé à la légion d'honneur pour services rendus. 


Même si le commun des mortels ne sait pas bien de quel service il s'agit

Angleterre : 

Les anglais voyant la France se préparer au combat, préparent elles aussi ses forces a l'attaque. Elle commence par ses colonies.

Quelques rapports étranges font part de troupes perdues en inde. Soupçonnant des incursions françaises dans la jungle, l'armée anglaise envoie des « spécialistes » à la recherche des troupes perdues.

Un criminel terrorise les nuits Londoniennes. Les mots "sauvagerie et cannibalisme" ont été prononcés dans les plus hautes sphères. Scottlandyard est sur le pied de guerre aussi et les meilleurs officiers privés sont sur le pied de guerre. Des terroristes irlandais auraient réussi à fuir leurs captivités et sont activement recherchés.

Les Amériques : 

La confédération des états indiens est en deuil. Leurs chef sitting-bull est mort (de son grand-âge) et personne ne semble avoir le charisme pour lui succéder. Les remous en Europe inquiète les différentes tribus qui s'isolent de plus en plus sur leurs territoires.